• 12. La fureur de vaincre

    Un acteur est limité dans ses actions. Il peut seulement faire ce que le directeur décide. Dans mon cas, je peux avoir une influence sur la production jusqu'à un certain point étant donné mon statut. Mais ce n'est pas satisfaisant pour moi parce que je sais que j'interfère et je déteste interférer dans le travail d'autrui.

    Bruce Lee

     

    Son premier film avait été tourné en Thaïlande avec un budget minimum, pour ce deuxième film (La fureur de vaincre), la réalisation aurait lieu principalement à Hong Kong et disposerait de beaucoup plus de moyens financiers.

    La famille Lee décida de vendre sa maison aux Etats-Unis et déménager à Hong Kong, dans un petit appartement fourni par la Golden Harvest. "J'ai renoncé à travailler" explique Linda. "Nos angoisses financières et mon travail ont été les principaux facteurs de motivation qui ont convaincu Bruce à signer avec la Golden Harvest. Il a perçu 15 000 $ pour deux films, c'était suffisant pour sortir de nos problèmes, mais pas assez pour garder la maison". Linda continue : "La Golden Harvest nous a installés, Bruce, moi et les enfants dans un appartement ou une bâtisse, comme on dit à Hong Kong. Cette nouvelle habitation n'avait rien de spectaculaire. C'était un petit endroit, il manquait le confort moderne, pas de machine à laver ni de sèche-linge. Nos vêtements étaient lavés à la main et séchés à l'extérieur sur des bâtons de bambou. Les fenêtres de notre appartement au 13è étage avaient des barreaux pour des raisons de sécurité. L'immeuble était équipé d'ascenseurs, mais fréquemment en panne. Bruce et moi courions dans les escaliers pour nous entraîner. Nos voisins pensaient que nous étions un peu bizarres".

    Wu Ngan, le frère adoptif de Bruce ayant eu des difficultés avec le département d'immigration américain est venu avec sa femme vivre avec la famille Lee. Depuis cet instant et jusqu'à la mort de Bruce, il deviendrait son maître d'hôtel et locataire de sa maison.

    Bruce et ses deux enfants : Shanon et Brandon"Shanon, âgée de deux ans a commencé à se rendre à la garderie de l'école" explique Linda "A l'âge de trois ans, elle portait un uniforme et apprenait les caractères chinois. Bruce et moi sentions qu'il était important pour les enfants d'apprendre la langue et les coutumes chinoises". "Quand à Brandon, âgé de six ans a été inscrit à la Salle, la même école que Bruce a suivie, et de laquelle il avait été expulsé quelques années plus tôt"Bien que Brandon ait fréquenté le même collège que son père, c'était dans un autre bâtiment puisque l'ancien bâtiment avait été démoli, il est donc faux d'affirmer qu'ils ont fréquenter le même centre éducatif.. "Les cours étaient en anglais, mais tous les garçons étaient chinois, Brandon a rapidement appris le cantonnais en jouant dans la cour". Tout ceci étant organisé, Bruce put se concentrer pleinement au tournage de "La Fureur de Vaincre".

    Comme cela se passe généralement dans la plupart des films historiques, il existe de nombreux éléments fictifs qui aident à créer la trame. C'est pourquoi pour mieux comprendre le fond du film il est bon d'éclairer les différences afin de pouvoir apprécier l'ensemble. Historiquement Ho Yuan-Chia était un enseignant d'arts martiaux devenu célèbre grâce aux victoires, autant lui que son élève Liu Chen-sheng,  obtenu sur différents lutteurs, des Japonais et des Occidentaux, à son arrivé à Shanghai (le film se déroule en 1908). Après ses victoires, le maître Ho est devenu très célèbre. Aussi afin que ses enseignements ne soient pas perdu après sa mort, on a décidé que tous collaboreraient pour ériger une école dans laquelle ils pourraient pratiquer. La véritable école de Ching Wu ne sera pas fondée avant 1910, à la mort de maître Ho.

    Ho Yuan-chia souffrait d'une maladie qui lui provoquait des attaques occasionnelle. Il s'est rendu à Shanghai, auprès de médecins japonais, avec l'assurance qu'ils pourraient le guérir. Il a acheté un médicament qui, non seulement ne lui a pas procuré d'amélioration, mais à aggravé son état. Sa santé c'est détériorée de plus en plus jusqu'à ce qu'il soit envoyé à l'hôpital de la Croix Rouge Chinoise, où il décéda deux semaines plus tard, en septembre 1909. Ho Yuan-chia fut honoré par ses élèves. Plus tard son élève Chen Kung-che fonda l'école Ching Wu. Il n'y avait aucune organisation, aucun horaire…. Ce n'est que longtemps après, avec l'aide financière des gens de Shanghai, que l'école subsisterait à travers le temps et qu'elle deviendrait réputée.

    Huo Yuan-jia serait né vers 1868. Célèbre adepte de kung-fu du début du siècle Huo Yuan-jia fut le maître de la première école d'art martiaux chinoise moderne le « Jingwu Men ». Sa vie et surtout sa mort, survenue dans des circonstances suspectes, aura nourri un mythe durable souvent mis en scène au cinéma.

    Compte tenu de la rivalité qui a toujours existé entre la Chine et le Japon, les producteurs de cinéma ont décidé de transformer les Japonais en assassins du maître Ho et d'effectuer un film dont le leitmotiv serait la vengeance des Chinois dirigé par Chen Chen (dans le film Bruce Lee) : historiquement, Chen Chen qui est le cinquième élève de Ho Yuan-chia, découvre que son enseignant est parti pour toujours dans des circonstances étranges. Chen Chen est aussi célèbre pour être le meilleur lutteur de l'école Ching Wu, connu comme coup de poing en fureur, ce qui donnerait le titre du film.

    Après le succès surprise de The Big Boss, Raymond Chow accepta de tripler le budget assigné à La Fureur de Vaincre, en fixant 300 000 $ HK. Han Ying Chieh fut à nouveau retenue officiellement comme chorégraphe d'arts martiaux, et à cette occasion interpréterait l'un des assassins de l'enseignant Ho. Toutefois, ils sont arrivée à un accord selon lequel Bruce chorégraphierait toutes ses scènes de lutte (comme il l'avait "presque" déjà fait dans The Big Boss), et Han Ying Chieh chorégraphierait les autres scènes.Han Yin Chieh avec Bruce

    De cette manière, Bruce évitait de tourner des sauts acrobatiques avec l'aide d'un tremplin, des prouesses impossibles à réaliser ainsi que d'autres mouvements qu'il détestait par manque de réalisme.

    Dans leur souci d'obtenir le plus grand réalisme possible, les principaux personnages japonais ont été interprétés par d'authentiques acteurs japonais. Ils ont embauché Fong Hai (l'enseignant de judo Yoshida), qui a proposé deux amis pour les autres rôles.  Ces associations ont donné un grand réalisme au film, dans la vie Riki Hashimoto était réellement forgeron d'épées au Japon.

    Du côté chinois, les acteurs qui avaient déjà travaillé avec Bruce dans The Big Boss, comme Maria Yi, Nora Miao, Tony Liu, James Tien, Li Quin …… répétaient dans divers rôles.

    Actrice Maria Yi   L’acteur Hashimoto Chikara, dit aussi Hashimoto Riki, s’est éteint le 11 octobre 2017. D’abord joueur de baseball, Hashimoto Riki a débuté sa carrière dans les années 1960. C’est lui qui interprète la statuette de pierre géante dans Majin et ses suites en 1966. Il obtient son 2e grand rôle en 1972 en travaillant aux côtés de Bruce Lee dans La Fureur de vaincre. Agé de 83 ans, il s’est éteint après une lutte acharnée contre un cancer du poumon.  Actrice Nora Miaio

    Les lumières sont prêtes. C'est une scène de lutte. Bruce et Han Yien Chieh ont étudié les arts martiaux pendant un bon moment. Bruce s'est alors préparé et a fait quelques exercices d'échauffement puis a dit à un des journalistes qui avait rendu visite sur le tournage pour les interroger sur les différents aspects de la réalisation : "Ce sont des exercices préparatoires. Ils échauffent le corps pour atteindre le niveau adapté". Après les exercices, il a commencé le travail. Bruce allait donné trois coups de pied et mettre à terre deux acteurs et le chef japonais dans le film. Au cours des essais, les coups de pied de Bruce ont été précis. Par trois fois, ses jambes ont touché leurs vêtements. Les deux stars avaient peur d'être frappé. Ils n'arrivaient pas à jouer normalement. Bruce leur a dit : "Vous pouvez avoir confiance en moi ! Je ne vous ferais pas de mal. Mais n'arrêtez pas mes coups avec les mains car vous pourriez vous blesser. Et si vous reculez quand je donne des coups de pied, la scène ne sera pas réaliste". Le journaliste demande à Bruce : " Tes coups de pied sont très rapides, précis et directs vers l'objectif. As-tu calculé avant de donner le coup ou retires-tu la jambe après avoir donné le coup de pied ?". Bruce a répondu : "Cela fonctionne des deux manières. Tout à l'heure, quand j'ai donné  le coup de pied, j'ai vu que la position n'était pas correcte mais j'avais déjà lancé le coup, donc j'ai immédiatement retenu la force. Dans cette position, il est facile de me blesser les jambes. Mais c'est le problème des tournages, parce que si l'on ne touche pas vraiment, le combat ne semble pas réel".

    Même pendant les pauses, il s'exerçait au coup de pied. Son objectif était la pointe d'une feuille. Sa jambe s'est envolée comme la langue d'un serpent, il a touché la feuille et il s'est retiré. La feuille a légèrement bougé, mais n'est pas tombée. 

    Un des acteurs japonais, expert en judo  (2e dan) , a dit qu'il avait seulement besoin d'une main pour bloquer le coup de pied de Bruce et que s'il utilisait les deux mains, il pousserait la jambe de Bruce. Bruce a répondu : "C'est un tournage. Je n'ai pas utilisé ma force sinon elle te séparerait les mains d'un coup de pied. Si j'utilise ma force, non seulement j'utilise la puissance de ma jambe, mais aussi celle de mon abdomen et de ma ceinture". Il a ajouté "que lorsque les pratiquants donnent un coup de poing, ils utilisent seulement la puissance de leurs poignets et de leur bras. Mais ce n'est pas suffisant, ils devraient utiliser la puissance de tout leur corps". Le journaliste ajoute : "Donc tu peux appréhender chaque partie de ton corps ?" Bruce répond : "Je prête attention surtout à ce qui est en rapport avec la force ; par exemple, la force que nous utilisons pour sauter une barrière". 

    Les coups de pied de Bruce semblaient très scientifiques. A part la théorie des arts martiaux, ces coups avaient des connexions avec la mécanique physique et les parties du corps humain.

    Le journaliste de la publication anglaise qui a raconté tout ça, était le reporter Jack Moore, qui avait déjà couvert la première de The Big Boss. Son interview touchait divers sujets en rapport avec la carrière et la vie de Bruce.

    L'un des points qui a fait le plus parler était la relation tendue entre Bruce et Lo Wei. Lors du tournage de The Big Boss, ils ne se supportaient pas : dans La Fureur de Vaincre ça ne s'est pas arrangé !. Lo Wei effectuait de petites apparitions dans ces films (dans La Fureur de Vaincre, il a interprété l'inspecteur de police chinois),Lo Wei interprétant l'inspecteur dans le film. 

    quand il n'apparaissait pas sur scène, ce qui mettait Bruce en colère, c'était pour écouter la radio ! Comme les films chinois étaient tournés sans le son direct, les gens évoluaient sur le plateau en parlant et bougeant et cela dérangeait les acteurs, qui ne pouvaient pas se concentrer. L'anecdote la plus connue s'est déroulée pendant une scène entre Bruce et Nora Miao. Lo Wei avait mis la radio pour écouter les courses de chiens. Les conflits entre eux sont arrivés à un point tel que, une fois le tournage terminé, Bruce jura que plus jamais il ne travaillerait avec Lo Wei.

    Lo Wei était un producteur qui aimait les acrobaties et les trucages, aussi Bruce n'ayant pas sa pleine liberté de mouvements (selon le contrat), il l'a obligé à effectuer quelques scènes fantastiques, comme celle dans laquelle Bruce lève un rickshaw dans lequel l'interprète japonais est assis, ou celle où il projette dans les airs deux lutteurs japonais.

    Samo HungDans les coulisses, le directeur technique était un homme appelé Samo Hung, un ancien membre de l'école d'opéra chinois Académie de Comédie Dramatique de la Chine, une école d'opéra extrêmement dure où l'on apprenait différents disciplines depuis la chanson ou la danse, en passant par les arts martiaux, la gymnastique acrobatique, l'interprétation…. Plus les matières traditionnelles dans toute école de l'époque.. Samo avait appelé son frère Une fois sous la tutelle de l'enseignant, tous devenaient des "frères" par ordre d'ancienneté, avec pour mission que les aînés devraient toujours veiller sur les plus jeunes frères et ceux-ci, à leur tour, devraient leur obéir en signe en signe de respect pour leur grande expériences, Samo Hung, de par son ancienneté était le "frère" aîné de Jackie Chan. de l'école qui était récemment libéré du contrat qui l'avait lié à son maître pendant dix ans, pour travailler sur La Fureur de Vaincre. Son frère était le très jeune Jackie Chan, âgé de 17 ans, qui jouait la doublure du chef japonais Susuki, pour une scène dans laquelle il traverse un soji (paroi en papier), et survole le jardin japonais jusqu'à tomber cinq mètres plus loin. Avec cette scène, Jackie à effectué le saut le plus long jamais effectué dans un film sans aucune protection pour la chute. Bien qu'il est perdu connaissance à cause du choc, il s'est remis et félicité par Bruce, qui plus tard le réclamerait pour travailler sur Opération Dragon. Jackie se rappelle : "Quand je suis entrée sur le plateau, je me suis rendu compte que des professionnels réputés avaient été engagés pour le projet. J'ai vu Yuen Biao avec les mains dans les poches. Avec lui j'ai reconnu monYuen Wah : Débutant dans l'école de Opéra de Pékin avec ses amis (Jackie Chan, Sammo Hung, Yuen Biao, Lam Ching Ying et Corey Yuen), Wah Yuen fit donc partie des 7 "Little Fortunes". Comme eux, il entamera une carrière de cascadeur (il doublera d'ailleurs Bruce Lee dans presque tous ses films dont Opération Dragon) et dirigera les combats de nombreux petits films. Malgré ses aptitudes dans les arts martiaux, ce sera l'un des oubliés du cinéma de Hong Kong. En effet, à la différence de ses amis, Wah Yuen n'arrivera jamais à se faire un nom dans la réalisation ou parmi les grandes vedettes asiatiques. frère aîné Yuen Wah, celui qui avait été embauché comme la doublure de Bruce". Pour la scène finale, Bruce avait défini la chute de Susuki cinq mètres plus loin, ce qui était évidemment impossible à effectuer avec un coup de pied, aussi il serait nécessaire d'utiliser un câble. Jackie continue : "Le problème est que le câble ne pourrait pas être utilisé pour tenir le cascadeur en l'air. La chute devait paraître réelle et pas comme s'il volait. Personne n'avait jamais effectué une chute de cette longueur. Bruce a demandé : Ok , qui va réaliser la chute ?" Tout le plateau est resté silencieux, car la scène était assez dangereuse. "Je suis peut-être bête par rapport à mes collègues cascadeurs", affirme Jackie "En sortant du groupe, j'ai affirmé à Bruce que je ferai la chute. Quand tout à été prêt, Bruce s'est assuré que le harnais ne se voyait pas et m'a chuchoté : Bonne chance mon gars. Il a ensuite crié pour que la caméra tourne. Normalement, c'est un ordre du directeur, mais Lo Wei écoutait la radio". Bruce a fait semblant de donner un coup dans la poitrine de Jackie, qui a été projeté en arrière par la force du câble. "J'ai senti que j'allais toucher le sol. J'ai laissé mes muscles détendus et j'ai légèrement roulé, en m'assurant de ne pas atterrir sur ma colonne, le cou ou les reins. C'était comme être frappé par une voiture ! Mon corps était douloureux et j'ai presque crié. Mais crier signifiait qu'ils devraient tourner à nouveau la prise et je n'avais pas l'intention de la refaire, donc j'ai serré la mâchoire et j'ai ignoré le brouillard qui envahissait ma tête. Je suppose que je suis resté inconscient un certain temps, parce que quand j'ai ouvert les yeux, il y avait un vêtement sous ma tête, et Bruce, Samo et Lo étaient debout autour de moi avec des expressions d'inquiétudes sur le visage". 

    Beaucoup de fans auraient aimé voir Bruce Lee et Jackie Chan partager l'affiche d'un même film, mais la mort prématurée du Petit Dragon en 1973 ne l'a pas permis. Les deux stars du cinéma d'arts martiaux ont néanmoins pu s'affronter à deux reprises au cinéma, puisque Jackie Chan était figurant sur les films La Fureur de Vaincre et Opération Dragon, au cours duquel il a même été accidentellement blessé à la tête par un coup de bâton.   JACKIE CHAN N'EST PAS SON VRAI NOM, EST UN CHANTEUR ACCOMPLI (il a d'ailleurs interprété le générique de la plupart de ses films. Il a également assuré le doublage chinois et l'interprétation des chansons des films d'animation Disney La Belle et la Bête (dans le rôle de la Bête) et Mulan (dans le rôle du capitaine Shang), EST DÉTENTEUR DE PLUSIEURS RECORDS DU MONDE, A INSPIRÉ LE MANGA DRAGON BALL, A GAGNÉ UN OSCAR,  A ÉTÉ LE HÉROS DE SON PROPRE DESSIN ANIMÉ,  S'EST BRISÉ À PEU PRÈS TOUS LES OS DU CORPS (La plupart de ces incidents de tournage, y compris les plus impressionnants, sont généralement montés sous la forme de bêtisiers à la fin de ses films.), A REFUSÉ DE JOUER DANS L'ARME FATALE 4, A TOURNÉ DANS UN FILM ÉROTIQUE (Durant ses jeunes années, alors qu'il ne parvenait pas à faire décoller sa carrière, Jackie Chan a accepté à contrecœur d'apparaître dans une comédie érotique à petit budget)

     

         

    Bien que la plupart des scènes physique du film soient réalistes et réelles, il y a eu deux prouesses surhumaines qui ont nécessité des trucages. D'autre part, Bruce a été également doublé dans ce film par Yuen Wah dans une scène. Il y a toute une série de gestes que Bruce montre pendant les différentes séquences du film, en hommage à l'acteur japonais Tetsuya Nakadai (vedette de films), que Bruce admirait étant adolescent. On a supposé que c'est à partir de là qu'a commencé le signe particulier de Bruce, son célèbre cri de combattant, dont personne ne connaît l'origine. Le film était supposé être la présentation inédite au public du nunchaku, arme qui n'avait jamais été vu sur grand écran. Plusieurs critiques ont affirmé que de voir les seules scènes dans lesquelles Bruce le manipulait valait déjà l'entrée payante ; d'autres critiques s'opposaient à son utilisation, Bruce a coupé court en disant : "Je devais utiliser un certain type d'arme. Après tout, ce type m'attaque avec une épée, et aucun homme ne peut utiliser les poings nus contre une épée. En tout cas, l'histoire est basée sur l'utilisation des bâtons, puisqu'on n'utilisait pas les armes à feu à cette époque là".

    Robert (Bob) Baker joue Petrof, l'arrogant combattant russe venu régler son compte à Bruce Lee pour la finale. Jamais auparavant un occidental n'aura été rossé d'une manière aussi nette et spectaculaire par un chinois au cinéma. Le spectacle fut catarthique non seulement pour le public chinois mais sur toute la planète.  Robert Baker est  élève de Bruce Lee. Bruce Lee lui a demandé de se battre comme Jimmy Wang Yu,   Mis à part La Fureur de Vaincre il aurait aussi joué dans une obscure production kung-fu taiwanaise.  Il ne fit pas vraiment carrière dans les films et préféra retourner à son métier de videur de bar.  Il meurt d'une crise cardiaque vers 1992.Le film a été innovant en étant le premier à Hong Kong dans lequel un étranger interprétait un rôle principal. Bob Baker, ami et élève de Bruce : "Ils m'ont utilisé pour le rôle de Petrov, le mercenaire russe".

     Bien que Baker avait des connaissances martiales, les utiliser dans un film était autre chose : "Tourner les scènes de luttes n'a pas été facile. Je ne savais pas quoi faire. Bruce m'a alors dit de me déplacer comme Wang Yu Wang Yu l'acteur le plus célèbre de Hong Kong à cette époque là, et le mieux payé. , que nous avions récemment vu dans plusieurs films". Baker s'est rappelé une anecdote qu'il lui est impossible d'oublier. Dans la scène où il reçoit le coup de pied final. Bruce lui avait dit qu'il y avait un premier plan de son visage recevant le coup de pied. Quelques personnes se placeraient derrière lui pour le pousser vers l'arrière au moment de l'impact et simuler l'effet de la puissance du coup, mais par malheur ils ne l'ont pas poussé à temps et Bruce l'a touché. "J'ai eu plusieurs dents de cassées et il m'est resté la sensation permanente d'avoir la marque du talon de Bruce dans la joue" a assuré Baker.

    Mais la raison pour laquelle ce film a vraiment été considéré comme spécial c'est que Bruce a restitué au peuple la fierté d'être chinois. Pendant des années, ses compatriotes avaient été soumis par les Japonais et avaient dû souffrir des humiliations et la marginalisation. Ils avaient été discrédités et, comme le reflète une pancarte dan le film, étaient considérés comme des malades de l'Asie.

    Jimmy Wang Yu est un témoin de la naissance du style Chang Cheh. Né en 1943 à Shanghai, Wang Yu montre rapidement des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, il s’orientera vers la natation, discipline dans laquelle il brillera particulièrement et deviendra un champion. Il émigrera à Hong-Kong à une époque trouble de l’histoire chinoise. Après une série de films inédits tournés à Taïwan, il fera la rencontre de Lo Wei (La Fureur de Vaincre, Big Boss), avec lequel il tournera une série de films d’action assez moyens.   Les pancartes qui interdisaient l'entrée aux chiens et aux Chinois éxistaient réellement à l'époque du film. En les cassant, Bruce a restitué à son peuple la fierté d'être chinois contre l'oppression étrangère. La scène a été filmée dans le Parc Luis de Camões à Macao.

     

    Presque tout le film a été tourné dans les studios Golden Harvest à Hong Kong, sauf quelques scènes qui l'ont été à Macao, ancienne colonie portugaise ; des scènes filmées de jour avec un filtre sur la caméra pour simuler la nuit. La célèbre scène du parc où Bruce détruit la pancarte (reproduction de celle qui existait réellement à cette époque et qui a inspiré Bruce pour inclure la scène dans le film). Ce fut un soucis dans ce parc "Camões" parce qu'il y avait une bande [1525-1580] *5*  Luis de Camões est le plus célèbre des poètes portugais. Il a vécu au XVIe siècle et s'est établi plusieurs années à Macao. Son œuvre la plus connue, Os Luciadas, a été traduite dans de nombreuses langues, dont le français "Les Luciades". dans la zone et qui le réclamait comme étant leur territoire, et a donc exigé aux membres de la reproduction qu'ils payent une quote-part pour utiliser le lieu. Bruce a voulu s'occuper d'eux, mais ils l'ont empêché et payé pour l'autorisation.

    Une scène contestée et dont on a beaucoup parlé, reçu des critiques de gens mécontent demandant pourquoi le film devait se terminer de cette manière, mais Bruce a justifié la scène en disant : "Il n'est pas bon de glorifier la violence. C'est pourquoi j'insiste que le personnage que j'interprète dans ce film doit mourir à la fin, il avait tué beaucoup de gens et il devait le payer".

    La Fureur de Vaincre est sortie à Hong Kong la nuit du 22 mars 1972, et en seulement 13 jours a battu tous les records, en obtenant 4 500 000 $ HK.  Comme reconnaissance du  bon travail effectué,

    Trophée Golden Horse AwardBruce à reçu à Taïwan le Golden Horse Award, l'équivalent asiatique de l'Oscar de l'Académie.

    Le film a été un événement sans précédent à Hong Kong mais aussi dans tout le Sud-est Asiatique. A Singapour, aux Philippines, dans tous les pays par lequel il passait, il battait tous les records locaux.

    Après Bruce, libre de son contrat avec la Golden Harvest, s'est préparé pour mener  à bien ses propres projets. Chow lui a proposé un autre film avec Lo Wei comme directeur une fois de plus. Mais Bruce a refusé pour tourner son premier film en tant que directeur, lequel battrait à nouveau les records au box-office de tout le Sud-est Asiatique : La Fureur du Dragon.

     

    L’histoire du film  (Bonne visio!!)

     

    Apprenant avec horreur la mort de son maître, Chen Chen rentre de vacances. Sous le choc, inconsolable, déchiré, le jeune chinois est persuadé qu’il s’agit d’un meurtre. Parce que le dojo Nijiguchi n’a de cesse d’humilier l’école Jingwu, qu’elle remet le couvert en ne respectant par leur deuil, et qu’il se doute que le maître a quelque chose à voir avec cette mort, Chen Chen enfreint les règles de son école et décide de se venger en partant à l’assaut du dojo Nijiguchi, sans se rendre compte que ceci entraînera de lourdes représailles.

     

     

    Retour

    « Le cri d'une mèreC'est quoi tu penses ? »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,