• Le corps du défunt était incinéré, enterré ou placé sur un échafaudage, face au ciel, le visage tourné vers l'Ouest.

    La mort

    Des chefs ont été enterrés dans des endroits secrets.

    La mort

    Les Indiens croyaient en une vie après la vie.

    La mort

    L'une des âmes du défunt rejoignait le Créateur. La seconde âme devait franchir 12 niveaux cosmiques.

    La mort

    A un décès les Indiens pratiquent un rite qui est le jeûne total pendant 3 ou 4 jours durant lesquels la solitude est de mise.

    La mort

    On ne prononce plus jamais son nom. Toutes ses affaires sont distribuées ou brûlées - un Apache ne peut s'enrichir de la mort d'un membre de la famille.

    La mort

    La mort

    La mort


  • A l'accouchement, la sage femme s'affairait à ramasser dans le vieux vêtement sur lequel la mère s'était agenouillée pour accoucher  le placenta t le cordon ombilical.

    Plus tard, elle poserait ce petit paquet dans un arbre fruitier.

    Car l'arbre refleurit chaque année et ainsi, disaient les Apaches, la vie de l'enfant se renouvellera de la même manière.


  • Pendant 4 jours, les participants s'imposent un jeûne complet, et dansent du lever au coucher du soleil, toujours face à l'astre.

    Le dernier jour, ils s'infligent des souffrances en offrant un peu de soi, un peu de son enveloppe charnelle. Ils se font percer la poitrine par un crochet ou bien percer le dos.

    Les danseurs tirent derrière eux des crânes de bisons et dansent jusqu'à ce que leurs chairs se déchirent.

    Charge symbolique qui les rapprochent des femmes, amenées, elles, à connaître naturellement les douleurs de l'enfantement.


  • INIPI est la loge à transpirer.

    INIPI signifie : Naître encore.

     


  • Elle symbolisait la bataille à venir.

    La danse de guerre

    De temps en temps des guerriers quittaient le feu, pour se mettre à l'écart et prier. Ils ne priaient pas pour avoir la vie sauve, mais pour tuer beaucoup d'ennemis. 

    La danse de guerre


  • L'homme médecine ou Chaman, est une personne importante. Sait communiquer avec les Esprits. Psychologue, vous donne des conseils. Connaissance des plantes, des pierres sacrées.

     

    A des relations magiques avec les animaux Totems.

    C'est un guide spirituel, entraîne l'individu à considérer son esprit. 

     

     

    Le chiffre 4 est sacré pour les premières Nations.


  • Le jeune garçon pubère après s'être purifié dans la loge de sudation passe 4 jours et 4 nuits dans les montagnes ou forêts,

    sans manger ni boire.

    Prier et demander au Grand Esprit d'envoyer une vision qui l'éclairera sur son destin.

    Visite d'un animal, rêves éveillé ou l'apparition d'éclairs (signe perçu comme très puissant).

    Au retour il retrouve l'homme médecine qui interprète les visions reçues.

    La quête de vision

     

    Après un nouveau passage dans la loge de sudation 

    la loge

     

     


  • Ainsi le calumet sacré est aussi ce qui lie les hommes et les femmes dans un cercle d'affection. Il est le seul objet rituel qui soit l'oeuvre commune de l'homme, pour son tuyau et son fourneau, et de la femme, pour sa décoration de plumes d'oiseaux. Pendant une cérémonie de mariage indienne, l'époux et l'épouse se saisissent du calumet en même temps, et on leur passe aux mains le lien d'étoffe rouge qui les unit pour la vie. 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique