• La mort

    " Si je devais changer quelque chose, je m'adresserai aux occidentaux et je leur conseillerai de réfléchir à leurs erreurs et je leur dirai qu'au lieu de nous acheter des plumes, des filtres magiques ou des objets sacrés qu'ils aillent se ressourcer à leur propre histoire."

    Les croyances relatives au passage de ce monde dans l'autre variaient selon les tribus, mais la plupart des Indiens croyaient qu'un homme avait au moins deux âmes.

    La mort n’est pas ressentie comme une peine au contraire, pour eux cet événement qui nous attriste tant nous autres européens est un moment de fête ».
    Dans un couple avec enfants, lorsqu’un des parents vient à mourir, l’éducation des enfants est assurée non seulement par le parent restant mais aussi par le reste de la famille voire par le clan entier.

    Le corps du défunt était incinéré, enterré ou placé sur un échafaudage, face au ciel, le visage tourné vers l'Ouest.

    La mort

    Des chefs ont été enterrés dans des endroits secrets.

    La mort

    Les Indiens croyaient en une vie après la vie.

    Toutes formes de vie a une « âme » (plantes, animaux, pierres …).
    Par exemple, lorsqu’un Navajo veut abattre un arbre, ce dernier fait une prière pour « dire » à l’arbre que ce n’est pas par méchanceté qu’il l’abat mais qu’il s’agit d’une nécessité.

    Souvent l'au-delà n'était qu'une étape, une sorte de purgatoire précédant la réincarnation de l'âme.

    Certaines tribus offraient de la nourriture afin de faciliter le passage du mort dans l'autre monde.

     

    La mort

    L'une des âmes du défunt rejoignait le Créateur. La seconde âme devait franchir 12 niveaux cosmiques.

    La mort

    A un décès les Indiens pratiquent un rite qui est le jeûne total pendant 3 ou 4 jours durant lesquels la solitude est de mise.

    Pendant ces jours tous ont des visions de leur vie antérieure, présente et future.

    La mort

    On ne prononce plus jamais son nom. Toutes ses affaires sont distribuées ou brûlées - un Apache ne peut s'enrichir de la mort d'un membre de la famille.

    La mort

    La mort

    La mort

     

    Les Mounds ( immenses nécropoles recouvertes de terre) bâtis par les Indiens du Mississippi sont des tombes collectives énormes. Ce sont des tombeaux reproduisant la forme du ventre d'une femme enceinte. C'est une façon d'honorer la maternité.

    "Après la mort, nous choisissons la forme sous laquelle nous voulons revenir en devenant un esprit. L'un dira : j'aime les arbres, il dira: " je serais un cèdre et la tribu pourra se servir de moi. Un autre qui aime marcher dans la montagne dira: " je vais me transformer en cerf comme ça, ils pourront utiliser mes bois, mon cuir, mes sabots, manger ma chair". Tous les esprits reviennent ainsi sous une forme ou une autre. Et l'important pour eux, c'est de servir aux autres générations car nous faisons partie d'une même famille. Quand on s'aventure dans les grands espaces, on se retrouve parmi nos frères et sœurs qui veillent sur nous. La nature nous aime, elle nous a toujours aimé."

     

    Aujourd'hui les Indiens sont catholiques et protestants mais la majorité ont gardé un profond respect pour certains lieux sacrés. Ils associent encore des croyances de leurs ancêtres à leur religion. Ils pensent que Jésus est le soleil par exemple.

    Coutumes/Totem

    « ExplorationLa danse du Soleil »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :