• Crazy HorseCrazy Horse (Cheval Fou)

    Tashunka Witko 

    Il ne fut jamais photographié : "Pourquoi voudriez-vous raccourcir ma vie en prenant mon ombre de moi ?" A t-il dit 

    (1842-1877)  Il combattit avec de nombreux chefs.

    A bout de force avec la disparition des bisons, il dû se rendre et accepter la réserve.

     « Ils l'ont tué parce qu'ils ne pouvaient pas le conquérir. 

     

    Il fût lâchement assassiné par une sentinelle.

    ·                    « On ne vend pas la terre sur laquelle on marche ! », Crazy Horse.

     

    Lire la suite...


  • Ainsi le calumet sacré est aussi ce qui lie les hommes et les femmes dans un cercle d'affection. Il est le seul objet rituel qui soit l'oeuvre commune de l'homme, pour son tuyau et son fourneau, et de la femme, pour sa décoration de plumes d'oiseaux. Pendant une cérémonie de mariage indienne, l'époux et l'épouse se saisissent du calumet en même temps, et on leur passe aux mains le lien d'étoffe rouge qui les unit pour la vie. 


  • Et vous ? Vous êtes de quel signe ?

    Lire la suite...


  • Les fleurs nous parlent

    Lire la suite...


  • LES COULEURS DU MIEUX-ÊTRE

    Lire la suite...


  • Je me dis ……

    Que demain ça ira mieux.

    J’ai oublié que je suis vieux.

    Y aura peut-être pas de demain.

    Dehors il pleut, temps de chien,

    Vie de chien.

    Bientôt, il n’y aura plus rien.

    Adieux mes petits biens

    Adieux, crédits et découvert

    Adieux banquier

    Je viens de gagner

    Un ticket pour l’éternité.

     

    L’indien


  • La nuit vient de revenir

    Ce cycle étrange de la vie

    Comme un rendez-vous avec soi-même

    Pour faire un récapitulatif de ma mémoire.

     

    Qu’ai-je donc appris de plus aujourd’hui ?

    Pourquoi cette peur subite ?

    Cette angoisse qui revient tous les soirs

    Comme un signe de prendre garde au lendemain.

     

    Je m’enfonce doucement dans mes draps

    Pour y trouver chaleur et réconfort

    Je fume mon dernier joint

    Et dans un oubli total mes yeux se ferment …

     

    -------------- --------------- --------------- ----------------

    Un rayon de soleil traverse ma fenêtre

    Ça y est, je suis en retard au travail

    Ça m’est égal, je n’ai pas envie d’y aller

    J’irai flâner dans les rues et les squares

    Jusqu’à mon rendez-vous du soir.

     

    La nuit revient, toujours fidèle

    Avec toutes ses étoiles ! Comme elle est belle !

    Et moi, qui existe sans savoir pour qui, pour quoi

    Quel est donc mon rôle dans ce bats-monde !??

    Oh !! Ténèbres, donne moi donc une solution

    Suis-je donc incapable d’être aimée ?

     

    Tiens, une étoile c’est détachée !!

    Vient-elle me dire la vérité ?

    Vérité cruelle mais réelle

    Non, elle suit son chemin tranquille.

    Et moi, paisible, je retourne dans mon lit.

     

    C.Sylvie (17.02.1986)


  • Blanche est ma vie

    Noire est la tienne

    J’ai un cœur sensible

    Le tiens est de haine

    Ami, je t’aimais …

     

    A ta porte, je suis venue frapper

    Mais tu m’as à peine aperçu

    Car tu n’as pas voulu

    C’est alors que tu m’as rejeté

    Ami, j’ai de la peine…

     

    Je voulais te voir et t’aimer simplement

    Sans ruses et sans hontes

    Sans détours ni mensonges

    Te donner mon cœur à tout moment

    Mais tu n’as rien compris

    Et très vite tu es parti

    Ami, tu es si loin …

     

    Tu penses trop à cette laideur de la vie

    Tu refuses d’être esclave de cette société

    Alors tu t’es révolté

    Tel un enfant pas sage

    Ils t’ont mis dans cette cage

    Ils ont pris la clé

    Et tu n’as plus ta liberté

    Ami, je t’ai perdu …

     

    De nos deux nuits passées ensemble

    Il ne me reste plus qu’un songe

    Je me doute que tu t’en balance

    Préférant fuir et nuire le monde

    Alors Adieu

    Ami, je t’ai oublié.

     

    C.Sylvie (1986)


  • J'ai fait un projet fou

    le tien.

    Je fais le premier pas.

    Te rencontrer

    Sans te voir,

    sans te toucher.

    Avec tes mots

    Entre nous deux.

    Un miroir blanc qui nous rapproche

    Une simple feuille de papier,

    A tout de suite ....

     

    Anonyme


  • Il dit non avec la tête.

    Il dit oui avec le coeur.

    Il dit oui à ceux qu'il aime.

    Il dit non au professeur.

    Il est debout, on le questionne.

    Et tous les problèmes sont posés.

    Soudain le fou rire le prend.

    Il efface tout.

    Les dates et les nombres.

    Les chiffres et les lettres.

    Et malgré les menaces du professeur.

    Avec des craies de toutes les couleurs,

    Sur le tableau noir du malheur,

    Il dessine le visage du bonheur.

     

    ( Jacques Prévert)


  • Un jeune homme entre en rêve dans un magasin.

    Derrière le comptoir se tient un ange.

    Le jeune homme lui demande : « Que vendez-vous ? »

    L’ange répond : « Tout ce que vous désirez ».

    Alors le jeune homme commence à énumérer : « Si vous vendez tout ce que je désire, alors je veux bien : - La fin des guerres dans le monde,

    - La disparition de tous les bidonvilles,

    - Le retour dans leur pays de tous les réfugiés,

    - Du travail pour tous les chômeurs,

    - L’intégration dans la société de tous les marginaux,

    - La fin ……… » ,

    L’ange lui coupe la parole ; « Excusez-moi, Monsieur, vous avez mal compris.

     

    Ici, nous ne vendons pas de fruits, nous ne vendons que les graines !... »

     

    Poème Anonyme


  • Corse 2018

    Corse 2018 Iles Sanguinaires

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018

     

    Corse 2018

    Corse 2018

     

    Corse 2018

     

    Corse 2018Ajaccio

    Corse 2018Ajaccio

    Corse 2018Ajaccio

    Corse 2018Ajaccio

    Corse 2018

    Corse 2018

    Corse 2018Ajaccio

     


    votre commentaire