• Sand Creek

    "Sand Creek Massacre" 29 novembre 1864

    Appelé également "Massacre de Chivington".

     

    Sand Creek


    Lorsqu'ils s'installèrent dans les Black Hills, les cheyennes trouvèrent déjà les Arapahoes avec lesquels ils s'entendirent.

    Leurs croyances étaient similaires. Ils s'allièrent souvent contre l'armée des Etats-Unis. Les cheyennes faisaient beaucoup d'échange avec les blancs. Ils troquaient des fourrures, des chevaux et des mocassins contre de la nourriture, du tabac et des fusils. Avec l'arrivée massive de colons, des incidents survinrent :

    Sand Creek

    Quelques guerriers de ces deux tribus perpétrèrent des pillages le long de la rivière Platte, des exactions se multiplièrent sur les relais de diligence et sur les trains de ravitaillements de l'armée, mais il ne s'agissait que d'actes isolés.

    Le lieutenant Edward W.Wyncoop, commandant de Fort Lyon eut la volonté de discuter d'un arrangement et de s'assurer que les Indiens innocents soient sous la protection de l'armée pour qu'ensuite cette dernière puisse chasser les coupables des vols et des meurtres.

    Avec l'aide de Robert Bent, un blanc dont les frères vivent avec les Indiens, Wyncoop réussit à entrer en contact avec Black Kettle, chef Cheyenne, pacifiste convaincu.

     Le 27 septembre 1864, Black Kettle ainsi que six autres chefs parmi lesquels White Wings, One-Eye et Bull Bear, se réunissent à Camp Weldmar pour un conseil de paix. Parmi les gens qui les écoutent se trouvent le gouverneur du Colorado John Evans, ainsi que Wyncoop et plusieurs généraux parmi lesquels un vétéran de la guerre contre les Indiens, le général Curtis.Wyncoop trouve un accord avec les chefs présents: il leur donne une terre à Big Sandy Creek, à 40 miles de Fort Larned et dans l'ombre des Smoky Hills, près du lit asséché d'une rivière. Pour assurer les Indiens de la protection de l'armée, Wyncoop promet d'installer un drapeau Américain au centre de la réserve. Il y a là 600 Indiens majoritairement des Cheyennes sous l'autorité de Black Kettle, Yellow Wolf, War Bonnet, White Antelope, Spottled Crow, Bear Robe, Bear Man, Crow, Sand Hill et Lone Bear. Il y a aussi quelques Arapahoes de la tribu de Left Hand.

    Sand Creek

    En novembre, l'armée du Colonel John Chivington (qui était favorable à l'extermination des Indiens), forte de 700 hommes, se déplace de Bijou Creek, où elle avait établie son campement, jusqu'à la réserve de Sand Cree. Le colonel Chivington a en outre 4 obusiers et, parmi ses guides, Robert Bent, qu'il a contraint à le servir, etdont les deux frères se trouvent chez les Cheyennes.

    • Malgré les engagements pris, à l'aube du 29 novembre 1864, le 3e régiment du Colorado, divisé en plusieurs compagnies, attaque la réserve de Sand Creek de trois côtés différents.

    La boucherie dura deux jours, temps pendant lequel 

    Chivington fait tout ce qui est en son pouvoir pour trouver des preuves que les Indiens sont bien hostiles aux Blancs. Deux tiers des Indiens étaient des femmes et des enfants, 200 furent massacrés après s'être rendus et les soldats mutilèrent leurs corps. Chivington et ses hommes furent récompensés, gloire leur fut faite lors de la parade militaire à Denver où ils exhibèrent leurs atroces trophées avec fierté.

    Au court de ce massacre, le chef White Antilope trouva la mort. Pendant ce temps, le chef Black Kettle et une partie de la tribu, échappant miraculeusement à cette effroyable affaire, réussit à s'enfuir.

     

    L'événement du 29 novembre 1864 aura des répercussions sur les relations futures entre les Indiens et les Blancs.

     

     


    Tags Tags : , , ,