• Joseph Brant

    Joseph Brant

     

    Chef Mohawk - Thayendanege gea

    (1742-1807)

    Joseph Brant (Thayendanegea), chef Mohawk, est né en 1742 sur les bords de la rivière Ohio. Il hérita du statut de chef par son père. Il eut une éducation poussée, apprit à parler anglais et étudia l’histoire et la littérature de l’Ouest. Grâce à cela, il devint très vite l’interprète des missionnaires anglais.

    Sa sœur épousa le Super intendant britannique aux Affaires Indiennes, Sir William Johnson, qu’il suivit avec les braves de son école à la guerre dès l’âge de 13 ans. Par la suite, il devint le secrétaire de son successeur, Guy Johnson, et l’accompagna en Angleterre.

    A son retour, en 1776, par crainte de perdre les terres de ses ancêtres, il mena quatre des six Nations de la Ligue Iroquoise à l’attaque des avant-postes coloniaux à la frontière de New-York, contre les révolutionnaires Américains. Puis, en 1777, il commanda les indiens à la bataille de Oriskany. En 1778, il détruisit le fort et la ville de Cherry Valley, que l’on appela ensuite "le massacre de Cherry Valley". En 1779, ses guerriers subirent une grande défaite face au major général John Sullivan, mais la ligue continua à effectuer des raids.

    Vers 1782, Brant dû chercher d’autres territoires pour lui et son peuple, du fait de l’invasion des colons sur ses terres. Néanmoins, il découragea tout acte guerrier de la part de ses hommes, et aida les Américains à établir les traités de paix avec les Miamis et les autres tribus. En récompense, il obtint 675 000 acres de terres en Ontario, où il s’installa avec son peuple.

    En 1784, la Ligue Iroquoise prit fin avec le second Traité de Fort Stanwix, où elle admit sa défaite.

    Brant dû se rendre en 1785 en Angleterre afin d’obtenir le titre légal de propriété des terres acquises, mais ne reçu que des compensations financières pour les pertes subies dans la guerre contre l’indépendance américaine. C’est pour cette raison que la transaction terrienne est aujourd’hui remise en question.

    Brant continua son travail de missionnaire, en favorisant l’éducation et l’étude, et réalisa la traduction de l’Ancien et du Nouveau Testament en langage Mohawk. Il mourut en 1807.

     


    Tags Tags : , , , ,