• (1860-1934) Chef Apache

    ChatoLongtemps compagnon de lutte de Geronimo, il deviendra éclaireur pour l’armée américaine et participera à la reddition de Geronimo en septembre 1886. Il sera pourtant déporté vers la Floride avec d’autres éclaireurs apaches.

    Lire la suite...


  • Nino Cochise (1874-1984)
    Mort à : Arizona 

    Petit fils de Cochise

    Fils de Tazha

    Lire la suite...


  • Naïché Fils (1856-1909) Grand chef Chiricahua

    Jeune fils de Cochise

    Lire la suite...


  • Taza Fils de  Cochise(1842-1876)

    Fils aîné de Cochise

    Lire la suite...


  •  (1812-1874),

    Cochise fut le chef du groupe Chokonen de la tribu Apache Chiricahua qui mène alors une existence semi-nomade entre les territoires de l’actuel Arizona et du Nouveau Mexique. Devenu Chef Chiricahua il ne fut pas, dès le début, hostile aux blancs.

    CocchiseSelon certaines personnes, cette photo représente Cochise en compagnie de deux enfants, mais la plupart des historiens maintiennent qu'il n'existe aucune photo connue du célèbre chef Apache.

    Lire la suite...


  • Si vous ne pouvez pas nourrir cent personnes, nourrissez-en au moins une.

    [Mère Teresa]

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Vous êtes comme des enfants, tout ce que vous voyez vous le voulez, vous voulez ceci, vous voulez cela. Vous avez la technologie, mais vous ne savez pas vous en servir proprement. 

     

    Lire la suite...


  • Nana Un très grand Chef Apache

    (1800-1896)

    Lire la suite...


  • Mort de Victorio : un Mystère ?

    Version Mexicaine (officielle et presque héroïque) : En fin de journée, le 14 octobre 1880, les troupes de Terrazas attaquèrent le camp de Victorio et y tuèrenr 78 Apaches, dont 16 femmes et enfants. Leur chef comptait parmi les morts pour avoir été abattu par un scout de la tribu des Tarahumaras. Le gouvernement lui versa la prime et lui offrit un fusil à culasse nickelée . Une trentaine d'Apache réussirent à s'échapper avec Nana à leur tête. Mais pourquoi les Mexicains refusèrent-ils aux officiers américains de les conduire au lieu de la bataille (?) et de leur montrer le corps de Victorio ?

    Version Nino Cochise : Victorio et 90 de ses guerriers se rendirent au village de Vado de Santa Maria, sur le rio du même nom, pour y troquer de l'or (connues uniquement des Apaches où ils s'étaient réfugiés) contre les fusils et les munitions qui leur faisaient défaut. Le colonel Garcia les y attendait, avec ses soldats embusqués autour de la place centrale. Nombre d'Apaches tombèrent sous leurs sabres mais Victorio et plusieurs de ses compagnons échappèrent au massacre. Ils s'enfuirent vers l'ouest et furent cernés près du lac de Guzman par les hommes de Garcia renforcés par les rurales de Terrazas. C'est alors que fut tué Victorio. 6 de ses guerriers réussirent à fuir. Ils rencontrèrent alors Nana escortant le chargement d'or qu'il était allé chercher. Tous se réfugièrent chez Nino Cochise.

    Version Cruse (lieutenent de Fort Bowie)  : Victorio et sa bande s'aventurèrent au voisinage de Santa Rosalia pour y acheter des munitions et du ravitaillement. Ils semblaient avoir beaucoup d'argent [....] Les Mexicains envoyèrent un messager au général Terrazas [....] puis ils organisèrent une grande fiesta [.....] A la fin de celle ci, Victorio et sa bande furent soudainement exécutés [.....].

    Version Asa Daklugie (mort en 1955, fils de Juh était un Chiricahua-Nedni qui raconta bien des épisodes des guerres apaches) :Victorio et sa bande d'hommes, de femmes et d'enfants furent attaqués par les Mexicains dans la massif de Tres Castillos. De nombreux guerriers étaient alors absents : à la recherche de munitions et pour d'autre à la recherche de nourriture. On retrouva Nana à la tête de 17 survivants ; 94 femmes et enfants avaient été emmenés en captivité par les Mexicains ; les garçons adolescents gisaient, morts, autour du corps de Victorio qui s'était suicidé en s'enfonçant son propre couteau dans le coeur. 

    Victorio mort , Géronimo salua sa mémoire par un sobre éloge : "Il a toujours été un ami. Il a toujours aidé notre tribu quand nous lui avons demandé. Il a perdu la vie en défendant les droits de son peuple. C'était un homme bon et un guerrier valeureux".

    [diverses versions sur la mort de Victorio, émanant d'origines différentes. Au lecteur de jouer,  une fois de plus, au jeu de la vérité].

    *La disparition de leur Chef suscita la colère  des Chiricahuas encore libres dans la Sierra Madre. Ils élaborèrent des plans de vengeance contre les Mexicains et les Américains. Leur nouveau Chef élu, le vieux Nana, entreprit de les mettre à exécution avec son second, Kaytennae .

    * Le gouvernement de cette province mexicaine s'inspirant de l'ancien proyecto de guerra qui, cinquante ans auparavant, payait les scalps apaches, offrit une prime pour la tête de Victorio. Mise à prix 500 dollars, elle passa par de successives augmentations qui la portèrent à 3000. Les résultats de cette "générosité", si alléchante, dépassèrent les espérances car, trois mois plus tard, 120 têtes furent rapportées, aucune n'étant la bonne, évidemment.


  • Bidu-ya chef de guerre Mimbres Apache. 

    (1825-1880) issue de famille guerrière dont sa sœur Lozen

    Dans l'immense secteur couvert par les régions de Chihuahua et Sonora au vieux Mexique, l'ouest du Texas et le sud du Nouveau-Mexique, il y avait autrefois bien peu de noms aussi redoutés vers la fin des années 1870 que celui de Victorio 

     

    Victorio

    Lire la suite...






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires